La protection de 100 ha de forêt de la vallée du Tigre en Amazonie

CHF 70.-

Catalogue description

La rivière et le sous-sol des 75’000 hectares de forêt de la région sont pollués par des compagnies pétro-chimiques. Les communautés indigènes locales souffrent de cette situation. Sans titre foncier ni reconnaissance officielle, ils ne peuvent pas se faire entendre ni être respectés. La Fédération des Communautés indigènes du bas-Tigre souhaite la démarcation topographique et la titularisation de 15 communautés locales. L’obention de titres fonciers officiels est un pas conséquent pour la reconnaissance des territoires indigènes et leur protection.